Blog d'Etude de la Culture Visuelle Moderne

Ce Blog porte principalement sur les mangas et l'animation japonaise. Vous y trouverez des fiches descriptives euphorisantes et des critiques transcendantales de ces oeuvres marquantes et singulières qui nous viennent du Pays du Soleil Levant.

04 avril 2010

Gunbuster 2 - Diebuster

Gunbuster 2 - Diebuster

réalisé par Tsurumaki Kazuya

Japon : 6 OAVs de 30 minutes environ (série terminée) - Gainax - 2004

France : 6 OAVs de 30 minutes environ (série terminée) - Beez - 2006

gunbuster205

Histoire :

Quand on s'apprête à voir la suite d'un chef-d'oeuvre tel que Gunbuster, on s'attend forcément à être un tant soit peu déçu (qui plus est lorsque ce dernier se suffit déjà entièrement à lui-même). On a beau se rassurer en se disant qu'on n'a tout de même pas affaire à n'importe qui, que chez Gainax on sait comment caresser le gentil fan dans le sens du poil, on ne peut néanmoins s'empêcher de ressentir une certaine appréhension lorsque l'on insère en toute légalité notre beau DVD dans son petit lecteur assoiffé de nouveauté (cette phrase contient un message subliminal à l'encontre du fansub - quand c'est bien et pas cher : sortez les sous, camarades !) Espoir et crainte se mélangent alors dans un océan troublant et effrayant où, si la première brasse aura une importance indéniable, nous savons que seule l'endurance d'une qualité constante, voire montante, saura nous faire éviter la suffoquante noyade et nous permettre ainsi d'atteindre un nouveau rivage, encore plus luxuriant et ensoleillé que celui où nous avions pourtant trouvé tout ce que l'on souhaitait, tout ce que l'on pensait être à même d'un jour désirer. Le coeur serré et les lèvres tremblantes, on assiste alors à un spectacle tout aussi excitant qu'inquiétant et abreuvant notre esprit tordu d'une foule d'interrogations diverses et variées, que l'on pourrait grossièrement résumer par : "Alors ? Est-ce que Gunbuster 2 ça biiip le biiiip, genre biiiiip sa biiiiiip, ou est-ce que ce n'est q'un biiiiiiip de biiiiiiiiip commercial et tout biiiiiiiiiiip du biiiiiiiiiiiiiiiip jusqu'au bout du biiiiiiiiiiiiiiiiiiiip ?"

BipBip_VilCoyote_wallpaper

"Bip bip !"

Critique :

Une fois n'est pas coutume, je ne vais tergiverser pendant quarante ans, la réponse à ma question pleine de cris de piaf hyperactif aux superbes couleurs de schtroumpf est la suivante : Gunbuster 2 - Diebuster est une tuerie spatiale, une bombe atomique, une explosion animée et mécaphile qui fera sortir vos yeux ébahis de votre tête enflammée et des larmes de joie de ces mêmes organes à présent exorbités. C'est simple, tout ce que l'on est raisonnablement en droit d'attendre d'une suite est présent dans ces détonnants OAVs : une surprenante complémentarité scénaristique au premier opus, un bouleversement total des éléments connus mais dans le but honorable d'amplifier la portée du discours d'origine, de nouvelles idées efficaces et de nouveaux personnages attachants ne souffrant guère la comparaison avec leurs si charismatiques aînés, et une modernité affirmée associée à un hommage grandiose et touchant de sincérité - le tout en louder and bigger, of course. Gunbuster 2 arrive même à réaliser un tour de force rarissime, dans le dur monde des séquelles en tous genres : devenir une prolongation indispensable à la série mère tout en faisant de cette dernière, à égale mesure, un passage inévitable et nécessaire à la renversante découverte qu'est cette seconde oeuvre sublime et miraculeuse. Que dire de plus ? Allez vite vous procurez les coffrets DVD de ces deux merveilles du studio Gainax que sont Gunbuster 1 et 2, commandez-vous une pizza, du poulet, des sushis, de la pieuvre, du chinois ou des croquettes pour chien de grand pedigree, invitez vos potes ou assurez-vous de les mettre dehors s'ils ne comprennent rien à la magie de la japanimation, et préparez-vous à vivre un grand moment de contemplation béate et ébouriffante, ne vous laissant plus que pour mot de la fin une réflexion stupide mais ô combien révélatrice d'un chamboulement artistique et culturel époustouflant : "Dieu qu'ils sont forts, ces japonais !"

gunbuster203

gunbuster206

gunbuster201

gunbuster207

gunbuster1et2

Articles (plus ou moins) en rapport avec celui-ci :

Posté par Deuz à 21:50 - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    Sympa ton billet, je me demandais d'ailleurs récemment après avoir vu la première saison ce que valait celle ci. Ça me donne envie du coup.

    Posté par Jzvanni, 04 avril 2010 à 22:25
  • À chaque fois que quelqu'un écrit "Gunbuster 2", il donne raison à des connards de marketeux qui veulent mieux écouler leur came sans se soucier des titres originaux (en plus de risquer un assassinat en règle par Tetho). Toi aussi, édite ton article et parle de Top wo Nerae! 2 - Diebuster; Gunbuster 2 n'existe pas !

    (Sinon, pour la complementarité scénaristique, même si j'ai beaucoup aimé Diebuster, réfléchis à ce qu'il sous-entend : [SPOIL] à quelques années près, l'humanité aurait *oublié* (et donc pas accueilli) Noriko et Kazumi, voire aurait été exterminée si Nono avait pas bien fait son boulot... Un peu beaucoup la loose non, quand on pense à la promesse de Jung à la fin de Gunbuster ?)

    Posté par FFenril, 06 avril 2010 à 11:26
  • Mais c'est justement parce que au final on ne les oublies pas que ça renforce le truc FFenril =]

    Attention SPOIL :O

    Pour ma part Diebuster est une bonne suite, sans qu'elle arrive jamais a dépasser néanmoins la 1ére série (sauf sur le plan visuel, mais bon 20 ans d'écart voila quoi !) je trouve le début vraiment poussif, et seul les deux derniers oav arrive a me mettre dans l'ambiance (il faut dire que mis a part 19, et encore... je ne trouve pas spécialement les méchas super classe...).

    Malgré cela la fin prend aux tripes parce que déjà je n'y attendais absolument pas, et j'ai quand même chialé a fond devant un pote qui a un peut bugué mais bon, quelle fin de ouf j'étais FOU !

    Une suite pas indispensable (et que je trouve sans grand intérêt si on n'a pas vue gunbuster 1... on rate tellement de chose dont la FIN), mais qu'il est téllement facile de trouver et a pas chers (Trouvé a 2E ça ne s'invente pas !) que ça serais un crime de passer a coté

    Posté par Otak, 06 avril 2010 à 18:01
  • J'ai découvert Die Buster avant le 1er, ça peut se voir sans Gunbuster au risque de louper quelques petits clins d'œils, mais ce n'est pas grave. J'ai rarement vu un truc aussi jouissif à regarder !!!1111 ln(e)

    Posté par maxobiwan, 07 avril 2010 à 00:00
  • Résumé.

    "Gunbuster 2 arrive même à réaliser un tour de force rarissime, dans le dur monde des séquelles en tous genres : devenir une prolongation indispensable à la série mère tout en faisant de cette dernière, à égale mesure, un passage inévitable et nécessaire à la renversante découverte qu'est cette seconde oeuvre sublime et miraculeuse."

    Tu pouvais presque te contenter de cette phrase pour ton billet.

    Posté par Kaïl, 12 avril 2010 à 22:06
  • (Réponse avec trois ans de retard)FFenril : On devrait même aller jusqu'au bout et marquer les noms d'animés en Kanji sur les boitiers de DVD. Bouh, les vilains marketeux qui osent changer un titre japonais que quasiment personne ne peut comprendre ! Bouh à L'Odyssée de Kino au lieu de Kino no Tabi ! Bouh à La Mélancolie de Haruhi Suzumya au lieu de Suzumiya Haruhi no yūutsu ! Et puis bouh à la vf et à l'adaptation en général ! Sinon, comme le remarquait Gemini dans mon article sur le premier Gunbuster (j'assume), Top wo narae est une référence à Ace wo narae, une série culte au Japon (mais ça n'a sûrement rien à voir avec une quelconque démarche marketing, d'ailleurs Gainax vie d'eau fraiche et d'air pur). On est vraiment odieux en France, alors que les producteurs japonais, eux, gardent respectueusement dans la langue de Molière tous les titres de nos nombreuses merveilleuses productions qu'ils importent par milliers... heu, en fait non : ils connaissent juste Le fabuleux destin d'Amélie Poulain et appellent ça "Amélie"... A part ça, la France, pour eux, c'est surtout un moyen de faire classe sans se fouler (il y a un restaurant à Tokyo qui s'appelle "Pierre ma maison" - j'espère que leur cuisine est meilleure que leur français). Vive Gunbuster ! Vive Diebuster ! Vive les Chevaliers du Zodiaque ! Vive le marketing français et japonais ! On est tous pareils !

    Posté par Deuz, 03 mai 2010 à 16:06
  • C'est pas Top wo narae, ni Ace wo narae, mais Top wo nErae et Ace wo nErae!

    La version animée de Ace wo nerae (qui était un manga shôjo à la base) est passée en France sous le titre Jeu, Set et Match.

    C'est vraiment intéressant de regarder/lire cette série, parce qu'on voit que Gunbuster en est un copié-collé, au début. Les entrainements, le coach, l'onee-sama etc.

    D'ailleurs Gunbuster était au début concu comme étant une bête parodie d'Ace wo nerae (cf le 1er épisode), qui a dépassé son postulat de départ pour se tranformer au fil des épisodes en un putain de chef d'oeuvre de l'animation.

    Ca rends le virage amorcé par la série plus tard encore plus époustouflant, d'ailleurs, les japonais ont dû être encore plus surpris que nous, étant donné qu'ils croyaient n'avoir à faire qu'à une simple parodie
    d'Ace wo nerae, remplacant le tennis par des robots.

    Et il ne faut pas oublier que Gainax a été formée par des amateurs, qui faisaient des parodies au début (daicon, le film parodique d'ultraman...), à mon avis, s'ils se sont basés sur Ace wo nerae, ce n'est pas dans un but marketing, ça restait dans la continuité de ce qu'ils faisaient avant de passer pro.

    Posté par paulo, 28 juin 2010 à 01:37
  • Deuz wa shinda

    mou inai !

    Posté par Rukawa, 07 juillet 2010 à 23:32
  • Rukawa : Je ne suis pas déjà mort ! (Ou alors, je ne le sais pas encore...) Mais je suis dans une période de travail qui me laisse malheureusement très peu de temps libre pour le blog. J'espère que je pourrai m'y remettre un jour, peut-être à partir du mois d'octobre...
    Paulo : Désolé pour le "narae" aulieu de "nerae", petite faute de frappe bien excusable ^^ Je ne voulais pas dire que le titre d'origine de Gunbuster n'était que de la poudre aux yeux pour alpaguer le chalant connaissant déjà Ace wo nerae, mais que l'action même de faire une parodie, y compris dans le titre de l'oeuvre, inclut celle-ci dans une sphère culturelle où elle pourra alors trouver son public. En comparaison, vouloir que les titres d'oeuvres japonaises soient conservés à tout prix lors de leur exportation à l'étranger, me semble être un extrêmisme un peu naïf et infondé. En général, un titre en japonais n'évoque rien et ne "sonne pas" à l'oreille du public français (ce qui n'est plus vraiment le cas aujourd'hui), on peut alors comprendre que l'on change ce titre en quelque chose de plus vendeur, surtout lorsque les mêmes motivations sont à la source de la création du titre original : faire écho chez le public potentiel en insérant le nom de l'oeuvre dans un espace culturel commun ; même si cet acte est inconscient, en raison de la nature justement commune de cet espace. Pourquoi tant de mangas, animés, films ou même groupes de musique nippons ont des noms anglais ? Parce que, pour le public japonais (comme français, d'ailleurs), l'anglais c'est cool - point. Dans l'aboslu, qu'une oeuvre garde son nom d'origine partout dans le monde serait fantastique ; mais face à la réalité du marché, je trouve absurde que l'on s'indigne d'un tel changement. Si aujourd'hui, la France fait une belle place à la culture populaire japonaise et peut assez souvent se passer de telles modifications, on peut néanmoins comprendre que, cette culture étant très différente de la notre et le japonais n'étant compris par quasiment personne, un titre marchant au Japon risque de ne pas du tout produire le même résultat en France, et incitera donc les éditeurs à le changer. Et, doutant fortement qu'il y ait dans les grands magasins japonais des rayons entiers de BD françaises comme on en voit pour les mangas dans toutes nos fnacs, virgin, ou même supermarchés généralistes, je trouve ce fanatisme absurde et pense que l'on devrait déjà être bienheureux de voir de telles oeuvres sur notre territoire.

    Posté par Deuz, 11 juillet 2010 à 19:52
  • haha jolie référence

    allez dépèche de toi de revenir sauver la blogosphere !

    Posté par Rukawa, 13 juillet 2010 à 14:04
  • Joyeux noel

    Casa

    Posté par Casa Dolce Casa, 24 décembre 2010 à 06:56
  • Joyeuses pâques!

    bisous

    Casa

    Posté par Casa Dolce Casa, 22 avril 2011 à 15:36
  • Deuz, revient !

    Accours vers nous sauveur de la blogosphère, tu nous manques !

    Posté par Gemini, 30 mai 2011 à 13:31

Poster un commentaire